Comment choisir une table d’opération ?

Une table de chirurgie peut servir dans une salle d’opération afin de positionner le malade pendant une intervention chirurgicale. Elle est composée d’un plateau principal, sur lequel la personne est allongée ou assise et que l’on peut diviser en différentes sections, et d’un socle central pour régler son inclinaison et sa hauteur. Cela dit, elle offre plusieurs réglages et configurations pour placer le malade dans diverses positions, y compris semi-assise ou ventrale. Mais, comment choisir la table d’opération ?

Les différents types de table d’opération

Les tables d’opération utilisent une source d’énergie pour actionner les réglages : incliner le plan de couchage ou ajuster la hauteur de la table. Les modèles électriques sont dotés d’un moteur électrique. Ainsi, les mouvements sont réalisés à partir d’un actionneur électrique via une télécommande. Comme leur nom indique, les tables hydrauliques exploitent une source hydraulique. De ce fait, elles sont notamment actionnées à l’aide d’une pédale. Certaines tables combinent diverses modes d’actionnement. Leur plan de couchage est par exemple réglable via un actionneur électrique et il est possible d’ajuster leur têtière via un système hydraulique. Sachez que les modes d’actionnement ont un effet sur leurs conditions d’installation, leur facilité d’utilisation et les contraintes d’entretien. Ceci étant, avant d’acheter une table de chirurgie, il faut considérer plusieurs critères techniques. Il s’agit de sa mode d’alimentation, son encombrement, ses conditions de sécurité et sa compatibilité avec les accessoires.

Quels critères techniques pour acheter une table d’opération ?

Les dimensions extérieures et l’espace que la table sera amenée à occuper dans toutes les positions sont importants. Le positionnement du malade peut varier en fonction du type d’intervention, d’où il est essentiel de tenir compte de tous les mouvements de la table. En effet, votre choix dépendra aussi de l’espace disponible dans la pièce. Si vous optez pour une table électrique, assurez-vous d’avoir une prise à côté. En fonction des applications envisagées, vérifiez si la table est compatible avec ses accessoires comme le cadre de traction, les porte-jambes, une tige porte-sérum, etc. Si vous comptez réaliser un acte de radiologie lors de l’intervention, dans ce cas, vous avez besoin d’un plan radio-transparent. Pour la sécurité du patient, jetez un œil sur les propriétés antifongiques, antibactériennes et inflammables du plan de couchage. Sinon, la charge maximale doit être respectée pour éviter la chute des patients obèses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.