Prise en charge des équipements médicaux

Dans certains cas précis, un médecin peut prescrire un matériel adapté et spécifique. Ce genre de matériel est malheureusement trop souvent très coûteux. La question de la prise en charge des équipements médicaux se pose donc pour le patient. Quelle est la part de la Sécurité Sociale et quelle est la part de la Mutuelle santé? Il est utile d’en savoir un peu plus sur la prise en charge des équipements médicaux afin de se préparer et de ne pas subir de mauvaises surprises.

Prise en charge de quels équipements médicaux?

Il existe toutes sortes de matériels médicaux destines à divers usages : fauteuil roulant, béquilles, chaussures orthopédiques, prothèses auditives etc. En fait, la prise en charge des équipements médicaux est systématique pour tout matériel se trouvant sur la Liste des Produits et des Prestations Remboursables. Par exemple, il peut arriver qu’un médecin prescrive un lit médicalisé à un patient dans l’obligation de rester alité pendant très longtemps. À un tel lit, souvent, est associé d’autres accessoires comme un matelas anti-escarre, une ceinture de lit ou parfois, des barrières de sécurité. Il faut savoir qu’une prise en charge de ces équipements médicaux est prévue, partiellement bien entendu.

Exemple d’une prise en charge d’équipements médicaux

Si un médecin prescrit un fauteuil roulant et à verticalisation électrique à un patient, la Sécurité Sociale rembourse en tout et pour tout 5 200 euros, qu’il ait coûté 6 000 ou 25 000 euros. La prise en charge de ce genre d’équipements médicaux est possible, à condition qu’une demande d’accord préalable ait été fournie. Pour qu’il y ait prise en charge d’équipements médicaux, le médecin traitant doit délivrer un formulaire au patient que celui-ci complétera et adressera ensuite au service médical de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie avec la prescription médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *