Stress : le sommeil reste un excellent remède

Avec une vie à 200 km/h, beaucoup de personnes n’ont pas le temps de dormir convenablement. Elles se privent de sommeil ou se contentent de quelques heures de répit par nuit. Cela ne fait qu’aggraver le stress. Ces individus sont aussi plus vulnérables à la crise d’angoisse. De temps à autre, ils ont la respiration bloquée en pleine nuit. L’apnée du sommeil est un signe qu’il faut bien dormir. Le plexus solaire bloqué pendant la journée ainsi que les épisodes de boule au ventre indiquent qu’il est impératif de s’accorder des nuits de sommeil de qualité.

Le sommeil régulier suffit à diminuer le stress

Comme vous le savez probablement, le stress n’est pas une pathologie. Loin d’être une maladie, il s’agit d’un ensemble de signaux que l’organisme émet face à une situation embarrassante. Il se manifeste par divers symptômes, dont la boule au ventre, le sentiment de perdre le contrôle ou les tremblements. Cette réaction excessive peut être évitée en adoptant une meilleure hygiène de vie, en commençant par avoir un sommeil de qualité. Pour un adulte, l’idéal serait de dormir huit heures d’affilée. A la rigueur, quelques minutes en moins peuvent être tolérées. Ce repos est particulièrement utile pour les personnes exposées aux fortes sollicitations physiques au quotidien. Les spécialistes recommandent aussi de dormir à un horaire fixe. Lorsque les heures de repos ne sont pas en phase avec l’horloge biologique, le dormeur peut se réveiller encore fatigué. Pour éviter ou vaincre le stress, il faut du sommeil profond et exempté de tout écran. Le cerveau capte toutes les lumières qui clignotent autour de vous. De simples diodes lumineuses des téléviseurs peuvent vous taper sur le système. Si possible, mettez la chambre dans le noir absolu et veillez à ce que la température reste fraîche. C’est un rituel à respecter à longueur d’année.

Une relaxation pour venir à bout de l’angoisse

Un épisode de stress peut venir d’un événement traumatisant. Il se peut aussi qu’il vienne d’un dérèglement au niveau de l’horloge interne. Lorsqu’un dormeur se couche à des heures différentes chaque soir, le corps n’arrive pas à suivre le changement. Puis, il y a aussi les différentes stimulations du quotidien. Les personnes qui aiment les challenges peuvent garder leur combativité, même la nuit. Ainsi, elles restent éveillées à réfléchir à leur projet. C’est une erreur puisqu’elles devraient se reposer pour mieux attaquer une nouvelle journée de défi. Autant que possible, il faut se vider la tête et oublier ses tracas. Des exercices de relaxation basés sur une respiration profonde aident à sombrer dans les bras de Morphée. Des variantes telles que le comptage des moutons peuvent également apporter des résultats. Après une demi-heure passée à chercher le sommeil, il vaut mieux se lever. Si vous êtes trop stressé pour trouver le sommeil, si vous avez le plexus bloqué ou la boule au ventre tellement vous êtes angoissé, apprenez sur https://www.debloquer-diaphragme.com/ comment bien respirer pour détendre le plexus solaire, le diaphragme bloqué et apaiser le stress. Moins stressé, vous trouverez plus facilement le sommeil.
Il convient enfin de noter qu’il n’y a pas de position idéale pour dormir. Les recherches tendent tout de même à dire qu’il faut se mettre sur le côté. Cela permet de mieux respirer. Les personnes qui toussent la nuit le feront moins si leur dos n’est pas plaqué contre le lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.