Acné : les traitements disponibles

Pouvant parfois provoquer d’authentiques crises de déprime, l’acné est une maladie de la peau assez courante. Suffisamment connue du public, cette éruption cutanée fait peur. Oui, l’apparition d’un bouton peut entrainer une panique. Les personnes ont recours à toutes sortes de remèdes pour tenter de s’en débarrasser, de la pâte de dentifrice aux lotions, en passant par l’argile aux huiles essentielles. Si ces astuces sont efficaces pour faire disparaître un bouton ou deux, elles n’ont pas beaucoup d’effet avec l’acné sévère. Heureusement, des produits tels que le gel Différine, la crème Skinoren ou la pilule acné Diane 35 pour calmer l’acné sévère. La recherche continue aussi de percer. Voici de plus amples détails concernant les traitements contre ces fâcheux boutons.

Comprendre l’acné et ses causes

L’acné s’explique par un dérèglement hormonal. Les boutons se situent au niveau des follicules pileux, c’est-à-dire sur les racines des poils. A cet endroit se trouvent les glandes sébacées. Ces dernières sont responsables de la production du sébum. Cette substance naturellement sécrétée par l’organisme évite à la peau de se dessécher. A la puberté, sous l’effet des hormones en furie, les glandes se mettent à produire plus de sébum que de raison. Ainsi, les voies d’évacuation sont obstruées. A la manière d’un volcan, la pression exercée par la montée de la matière grasse occasionne un début d’éruption. A cela s’ajoute la prolifération bactérienne. Les foyers d’infection vont ainsi apparaître sur la peau notamment sur le front et le dos. Ce sont surtout les adolescents qui subissent les dégâts de l’acné.
Toutefois, les adultes peuvent aussi connaître des pics d’éruption cutanée. Cela peut donc arriver à tout âge, notamment lors d’un choc psychologique de grande ampleur. En plus de l’origine hormonale, les boutons peuvent ainsi venir du stress. Pour cause, les nerfs se trouvent près des glandes sébacées. Lorsque la personne est tendue, les follicules pileux subissent une forte stimulation. Par conséquent, les glandes produisent plus de sébum. Ce dernier n’est pas correctement évacué. En somme, les personnes qui ont tendance à s’inquiéter pour tout peuvent ainsi être victimes du problème acnéique. Quoi qu’il en soit, il est important de préciser que cette maladie n’est pas contagieuse, quelle que soit la gravité des éruptions.
Le soleil et la pollution peuvent accentuer les infections sur la peau, mais ils ne sont pas forcément les causes de l’acné. D’ailleurs, il convient de noter que de nombreuses idées reçues tournent autour l’acné. Certains prétendent que l’hygiène corporelle est la cause de l’acné. Ceci est bien évidemment faux. Le rapport entre les éruptions et les aliments riches en gras reste aussi un mythe.

Plusieurs solutions contre les problèmes de peau

Les éruptions cutanées occasionnent de véritables problèmes, surtout esthétiques. Pour calmer l’acné, deux options sont possibles : les traitements locaux et les solutions orales. Ces deux méthodes ont leurs efficacités respectives.
Pour le traitement local, il faudra commencer par un nettoyage de la peau. Puis, les soins se poursuivent par l’application d’une crème ou d’une lotion. Cette dernière est souvent un antibiotique à appliquer sur la surface enflée. Cette solution superficielle ne résout cependant pas le dérèglement hormonal. Elle élimine juste les bactéries opportunistes. Une autre méthode consiste à nettoyer physiquement les foyers d’infection. Ce sont les comédons qui s’enracinent assez profondément dans la peau. Le dermatologue pratique une micro-incision au niveau du bouton avant de poursuivre avec un pansement.
Pour ce qui est de remèdes de grand-mère, la tomate et le citron se trouvent en tête de liste. Ce sont des antioxydants naturels qui permettent de nettoyer les infections. Il suffit de mettre un peu de jus de citron sur le bouton à l’aide d’un coton-tige. Avec les tomates, les rondelles sont à mettre sur le visage ou les parties du corps victimes d’éruptions cutanées. Pour les huiles végétales, le jojoba et la noisette restent les plus connus. En ce qui concerne les matières minérales, l’argile verte en cataplasme a le mérite d’aseptiser les boutons. Le masque est à appliquer au moins une fois par semaine sur les peaux grasses ou normales.
En ce qui concerne les traitements oraux, ce sont généralement des antibiotiques. Ils peuvent aussi inclure des molécules qui aident à la régulation de la sécrétion du sébum. Ces médicaments montrent leur efficacité lorsque les boutons sont doublés d’infection cutanée. Ces traitements ont souvent des effets secondaires inattendus. Il est donc recommandé de consulter un dermatologue pour résoudre les problèmes d’acné. D’autant plus que chaque peau est unique.

Les nouveaux traitements contre les éruptions

Les traitements de l’acné fonctionnent pratiquement tous de la même manière. L’agent actif assèche l’infection cutanée pour ensuite désinfecter le foyer bactérien. L’efficacité des produits proposés sur le marché demeure ainsi quasiment la même. Depuis quelque temps, les laboratoires tentent de sortir des sentiers battus. Ils proposent ainsi des médicaments qui agissent de manière différente par rapport à leurs prédécesseurs.
Agissant au niveau local, la Différine contient de l’adapalène, une molécule semblable à l’isotrétinoïne. Le gel est à appliquer directement sur la peau, une fois par jour, de préférence avant de se coucher. Il s’agit d’un médicament disponible uniquement sur ordonnance. Son action consiste à faciliter l’évacuation du sébum qui bouche l’entrée des follicules pileux. Lorsque la sécrétion est normalement déversée sur la peau, les problèmes d’infection cutanée n’apparaissent pas. La Différine montre son efficacité dans les cas d’acné de moindre gravité. Il faut être patient avec ce médicament. Le gel parvient à résoudre les problèmes de boutons après 4 à 6 mois d’application quotidienne.
Pour sa part, le Skinoren est un traitement antibactérien local à base d’acide azélaïque. Cette molécule agit directement sur les micro-organismes en neutralisant leurs protéines de croissance. Par conséquent, la prolifération est stoppée nette dès la première application du médicament. Le Skinoren est un produit pharmaceutique relativement puissant. Il faudra ainsi faire très attention au dosage pour minimiser les effets secondaires potentiels. Ce traitement local est particulièrement efficace sur les peaux noires ou métisses. Pour les personnes ayant ces couleurs de teint, l’acné disparait en laissant de disgracieuses traces dues au phénomène d’hyperpigmentation. Quoi qu’il en soit, le traitement durera quelques semaines avec des applications quotidiennes. Pour l’utiliser, il faut commencer par se laver le visage avec un savon doux sans parabène. L’acide azélaïque peut devenir irritant pour les yeux, alors, il faudra faire attention.
La Diane 35 s’attaque directement au fond du problème. Cette pilule vise principalement à réguler les taux des hormones. De cette manière, les glandes sébacées ne produisent plus excessivement le sébum. Il n’y aura même pas besoin de faire un pansement superficiel puisque les boutons seront évités avant leur éruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *